En partenariat avec :

Accueil / Quifel-ASM Team : Algarve, un an après

Photo © europeanlemansseries

Quifel-ASM Team : Algarve, un an après

ELMS - 13/07/2010

En s'imposant à domicile en LM P2 il y a tout juste un an, l'écurie portugaise entamait la marche victorieuse qui allait la conduire au titre Le Mans Series 2009 de la catégorie. Dans la foulée de leur victoire aux 1000Km de Spa, Miguel Amaral et Olivier Pla reviennent sur cette saison 2010 et sur leurs aspirations.

Cette saison 2010 commence avec les 8 Heures du Castellet, une course très difficile…

Olivier Pla : En fait, notre package aérodynamique 2010 n'a été prêt qu'à la toute dernière minute. Nous avons tout découvert sur le circuit.

Miguel Amaral : Nous n'avions pas pu trouver les bons réglages aux essais et en qualifications. Nous étions bien en course, mais j'ai perdu trois tours au stand à la suite d'un contact avec un autre concurrent. Ce qui nous a fait dégringoler à la sixième place.

Olivier Pla : Et lors de mon dernier relais, une rupture de la colonne de direction nous a contraints à l'abandon. La double attribution de points à l'issue de cette course a creusé d'emblée un gros écart qui sera difficile à combler.

Puis, à Spa, une autre course très difficile pour d'autres raisons, mais que vous avez cette fois gagnée !

Olivier Pla : La voiture était bien meilleure, Zytek a beaucoup travaillé pour remédier aux problèmes du Castellet.

Miguel Amaral : En qualifications, nous n'étions pas aussi rapides en vitesse de pointe que la Honda de Strakka Racing ou la Lola RML, mais la voiture était mieux équilibrée.

Olivier Pla : Les conditions de course ont créé des opportunités que nous avons su saisir. Quand j'ai vu qu'il pleuvait dans le tour de formation, je me suis dit qu'il y avait un coup à jouer. J'ai eu un peu de mal sous la bruine avec mes pneus slicks, mais j'ai pris la tête assez vite, et creuser un écart conséquent avant le drapeau rouge.

Miguel Amaral : Après le restart, j'ai pris le volant pour les deux heures et demie restantes. Ca n'a pas été facile, car en fin de course il pleuvait sur une partie du circuit. Nous avons gardé les pneus slicks, et réussi à maintenir l'écart sur nos poursuivants. Une belle victoire !

La catégorie LM P2 ne semble jamais avoir été aussi compétitive que cette année…

Olivier Pla : Cette année, on fait vraiment des sprints de six heures ! Ca prouve que tout le monde travaille beaucoup, que ce soit chez Honda, Judd ou Zytek.

Miguel Amaral : Aujourd'hui, c'est tellement compétitif que deux ou trois tours passés dans les stands font perdre beaucoup de places, mais ça rend la bataille plus amusante !

La spécificité de la catégorie LM P2, c'est cette combinaison entre pilotes professionnels et gentlemen drivers. Comment travaillez-vous ensemble ?

Olivier Pla : J'ai carte blanche en ce qui concerne les réglages de la voiture, avec notre ingénieur Alan Mugglestone. J'aide Miguel au maximum, nous passons beaucoup de temps sur les caméras embarquées et la télémétrie. A Spa, il était l'un des gentlemen drivers les plus rapides en piste.

Miguel Amaral : Olivier, c'est un grand professionnel, et lorsque je suis au volant, j'essaye de m'adapter aux réglages qu'il a définis avec Alan. Je regarde la télémétrie, et je discute des trajectoires avec lui. Je fais de mon mieux, tout en sachant pertinemment que je ne pourrai pas rattraper une seconde et demie ou deux secondes !

Comment se passe ce rendez-vous à domicile pour l'équipe ?

Miguel Amaral : Les médias portugais nous suivent avec beaucoup d'intérêt, car dans le sport automobile il y a peu de carrières internationales dans notre pays. Il y a un effet de curiosité de la part du public. En outre, j'aime beaucoup le circuit de l'Algarve, je le trouve très stimulant.

Olivier Pla : C'est un circuit très intéressant, avec beaucoup de dénivelé et de virages en aveugle. L'an dernier, comme il s'agissait de la course à domicile du team, il était clair qu'il ne fallait pas se louper. Mais pour ma part, mon but est de gagner, quelque soit le pays ou le circuit.

Que va-t-il en être pour Quifel-ASM Team de la suite de cette saison Le Mans Series 2010 ?

Olivier Pla : Après notre abandon au Castellet, nous sommes huitièmes au classement général provisoire malgré notre victoire à Spa. Alors, je ne pense plus trop au championnat. Je vais y aller course par course, en ne lâchant rien...

Miguel Amaral : … En essayant d'obtenir le meilleur classement possible à chaque course. On n'a rien à perdre, on va vraiment attaquer !

Olivier Pla : Et on fera les comptes au soir de Silverstone.

Vous êtes l'un et l'autre très occupés dans les temps qui viennent…

Olivier Pla : Outre Quifel-ASM Team, je vais travailler avec Véritas sur le développement d'une supercar, qui sera présentée sur plusieurs événements en Europe, à Abou Dhabi et en Malaisie.

Miguel Amaral : Quifel-ASM Team va passer en LM P1 l'année prochaine, et nous allons travailler avec Zytek et Dunlop pour préparer ce nouveau défi. Avec déjà une certitude : nous allons conserver un prototype ouvert.

 

Prochaine session

TESTS CASTELLET

Session 1

Classement 2018
ELMS sur les réseaux sociaux