En partenariat avec :

Accueil / LMP2 : rétrospective 2019

Photo © JEP/ ELMS

LMP2 : rétrospective 2019

LM P2 - 10/01/2020

Après trois saisons achevées avec G-Drive Racing en tête des classements des équipes et des pilotes, en 2019, c’est l’écurie française IDEC Sport qui décroche ces deux couronnes.

Memo Rojas, Paul-Loup Chatin et Paul Lafargue devancent de seulement 4 points leurs adversaires de G-Drive Racing Roman Rusinov et Job van Uitert.

Avec 18 engagés de très haute volée en catégorie LMP2, achever cette saison 2019 aux avant-postes est toujours un gros défi pour chaque équipe. Quatre équipes se sont imposées cette année – DragonSpeed, G-Drive Racing, United Autosports et IDEC Sport – tandis que Cool Racing, Graff et Duqueine Engineering ont également terminé au moins une fois sur le podium.

Cinq écuries différentes se sont élancées depuis la pole position en 2019 : après G-Drive Racing, Cool Racing, IDEC Sport et DragonSpeed lors des quatre premières manches, United Autosports s’est adjugé les deux dernières pôles de la saison à Spa-Francorchamps et Portimão.

Première manche – L’ORECA 07-Gibson n°21 de DragonSpeed remporte la première victoire de la saison European Le Mans Series 2019 au Castellet. Ben Hanley franchit la ligne d’arrivée en vainqueur devant son plus proche rival Paul-Loup Chatin au volant de l’ORECA n°28 de IDEC Sport. C’est la première victoire de DragonSpeed, Henrik Hedman et Ben Hanley depuis la course de Spa-Francorchamps en 2016.

Deuxième manche – Sur la piste de Monza, les champions ELMS en titre, G-Drive Racing, renouent avec la victoire, après que Norman Nato se soit imposé au volant de l’Aurus 01-Gibson n°26 avec 2’’1 secondes de marge sur Paul-Loup Chatin. Pendant son relais, Job van Uitert établit le nouveau record du tour d’un prototype LMP2 à Monza. C’est également la première victoire d’Aurus, à l’issue de la troisième course du constructeur russe.

Troisième manche – Victoire dominatrice de l’Aurus de G-Drive Racing aux 4 Heures de Barcelone. Jean-Eric Vergne reçoit le drapeau à damier avec un tour d’avance sur le reste du plateau ELMS. L’ORECA n°39 de Graff est deuxième : Tristan Gommendy double l’ORECA n°30 de Richard Bradley (Duqueine Engineering) alors qu’il reste moins de sept minutes de course.

Quatrième manche – Le rendez-vous britannique de la saison European Le Mans Series 2019 s’achève sur la victoire de IDEC Sport : Memo Rojas s’impose après que l’Aurus de G-Drive Racing ait effectué un ravitaillement en carburant à quatre minutes du drapeau à damier.

Cinquième manche – L’ORECA n°22 de Filipe Albuquerque et Phil Hanson (United Autosports) se montre la plus rapide en essais libres avant de signer la pole position des 4 Heures de Spa-Francorchamps. Le Portugais et le Britannique décrochent leur première victoire de la saison, marquant le maximum de points possible à l’issue de cette manche belge particulièrement haletante.

Sixième manche – Les 4 Heures de Portimão ont offert leur lot de suspense pour conclure cette saison 2019. L’ORECA n°28 de IDEC Sport franchit la ligne d’arrivée pour une victoire synonyme de titres Equipes et Pilotes, après que G-Drive Racing, leader du classement général lors du drapeau vert, ait terminé sixième. Paul Lafargue, Memo Rojas et Paul-Loup Chatin montent sur la plus haute marche du podium pour célébrer un titre qui met un terme à trois années de domination de G-Drive Racing sur l’ELMS. L’équipe russe termine toutefois vice-championne, une position qui lui vaut, tout comme à IDEC Sport, une invitation pour les 24 Heures du Mans 2020.

Prochaine session

Tests Officiels

Session 1

Classement 2019
ELMS sur les réseaux sociaux