En partenariat avec :

Accueil / La saison 2018 de Timothé Buret

Photo © Jakob Ebrey Photography

La saison 2018 de Timothé Buret

ELMS - 23/11/2018 - Sophie LIGER

Timothé Buret, pilote de la Ligier n°23 de Panis-Barthez Competition aux côtés de Will Stevens et Julien Canal revient, dans cette interview, sur sa saison 2018. L’équipe a progressé tout au long de la saison pour terminer l’année sur une note positive avec deux podiums à Spa-Francorchamps (3e) et Portimão (2e).

Résumé de la saison 2018

C’est une saison avec beaucoup de progression par rapport aux années précédentes (2016/2017) et beaucoup plus de performances de mon côté mais aussi du côté de l’écurie après deux ans de travail. Malgré ça, on a eu un petit manque de réussite notamment comme aux 24 Heures du Mans où nous cassons l’embrayage à 4 heures de l’arrivée. Sinon, nous sommes toujours sur une pente ascendante, tous les membres de l’équipe sont en progrès constants, donc ce fut une bonne saison.

Pour revenir sur les 24 Heures du Mans, comment as-tu vécu cette déception ?

Je pense que même encore aujourd’hui je n’ai pas encore tout compris. Peut-être que ce n’est qu’à la fin de ma carrière que je réaliserais vraiment. Mais ce n’est pas plus mal car il faut aller de l’avant ce qui a été assez facile pour moi car je ne visualise pas du tout cet échec. Ce n’est pas tous les jours que l’on se retrouve en position de faire un podium aux 24 Heures du Mans, voir même de gagner. Il y avait beaucoup d’émotion, toute l’équipe était très déçue donc c’était un moment assez difficile.

Comment te sens-tu au sein de Panis-Barthez Competition et avec tes coéquipiers ?

Cette équipe est comme une famille pour moi. Toute le monde vient du même endroit, à Toulouse. Moi je suis là depuis la création de l’équipe et je n’ai jamais connu une autre équipe en endurance et en LMP2. Tout est naturel, il y a beaucoup de dialogue et ça nous aide à aller de l’avant en cas de coups durs. Par exemple l’année dernière au Mans, quand nous avons dû abandonner, nous avons fermé le rideau tous ensemble et nous étions tous là les uns pour les autres. Et c’est ce qui fait qu’aujourd’hui, nous sommes très heureux d’être là.

Meilleur souvenir de la saison 2018

Pour le moment (l’interview a été réalisé en amont de la course de Portimão), le podium de Spa. C’est mon meilleur souvenir car je n’étais pas monté sur un podium depuis 2 ans donc ça fait du bien d’être là-haut. J’étais fier de voir mon équipe du podium, j’étais fier pour eux, c’est donc sans aucun doute mon meilleur souvenir jusqu’ici.

Projets 2019

Mon principal projet est de pouvoir continuer, côtoyer encore les paddocks d’endurance que ce soit en prototype ou en GT. Je ne sais pas encore ce que l’avenir me réserve mais je suis ouvert à toutes les opportunités. J’ai tout de même une énorme volonté de rester en LMP2 car c’est ce que je fais depuis deux ans, j’ai travaillé pour continuer dans cette optique là et je prends beaucoup de plaisir. J’aimerai également pouvoir aussi continuer en ELMS avec un programme incluant les 24 Heures, ce serait idéal.

Prochaine session

TESTS CASTELLET

Session 1

Classement 2018
ELMS sur les réseaux sociaux