En partenariat avec :

Accueil / L’ELMS et Monza : Ferrari sur ses terres

Photo © JEP/ ELMS

L’ELMS et Monza : Ferrari sur ses terres

LM GTE - 05/05/2020 - Sophie LIGER

Cette semaine, nous aurions du assister à la quatrième édition des 4 Heures de Monza. Pour vous faire patienter, retour sur les performances de Ferrari lors des éditions précédentes.

Depuis 2017, la manche italienne de l’European Le Mans Series se déroule dans le « Temple de la Vitesse », surnom donné au tracé de Monza. Il est bien connu que ce circuit est chargé d’histoire et ainsi très apprécié des équipes, des pilotes et des tifosi, les fans italiens.

Courir à domicile semble sourire à Ferrari, marque mondialement reconnue, qui a remporté 2 des trois éditions des 4 Heures de Monza, pour le plus grand plaisir des tifosis.

 

2017 : Une fin de conte de fée pour la dernière F458 du plateau ELMS

Pour la première édition des 4 Heures de Monza, nous avons assisté à une fin digne d’un conte de fée en catégorie LMGTE. La Ferrari F458 n°66 de JMW Motorsport est alors la voiture la plus ancienne de la grille. Monza sera sa dernière course avant que l’équipe ne change pour une Ferrari F488.

Lors des qualifications, la Ferrari n°55 de Spirit of Race remporte la pole position grâce à Matt Griffin qui permet à l’équipe de décrocher sa première pole depuis 2015 en Autriche. La Ferrari n°66 partira elle du fond de la grille après s’être qualifiée 6e des LMGTE.

Cependant, durant la course, l’équipe de JMW Motorsport s’est battue bec et ongle pour faire une remontée digne de ce nom. Après 4 heures de course, Jody Fanin, au volant, passe le drapeau à damiers en tête avec une avance de 8 secondes sur l’Aston Martin n°90 de TF Sport. Jody Fanin, Rob Smith et Jonny Cocker offrent ainsi la meilleure des fins de carrière possible à leur Ferrari F458.

Un mois plus tard, l’équipe britannique remporte les 24 Heures de Mans en LMGTE AM avec leur toute nouvelle Ferrari F488. L’équipe sera ensuite couronnée championne ELMS LMGTE à l’issue de la saison 2017.

 

 

2018 : Victoire de Spirit of Race

La catégorie LMGTE des 4 Heures de Monza 2018 a été remportée de belle manière par la Ferrari n°55 de Spirit of Race après une remontée de la 3e à la 1ère place par Duncan Cameron. Ses coéquipiers, Aaron Scott et Matt Griffin ont ensuite terminé le travail en passant la ligne d’arrivée avec une avance de plus d’une minute sur la Porsche n°77 de Proton Competition.

La Porsche n°80 d’Ebimotors décroche la pole position de la manche italienne et Raymond Narac prend le départ. Dès le drapeau vert, il se fait rattraper par Miguel Molina au volant de la F488 n°66 de JMW Motorsport. La Ferrari n°55 de Spirit of race prend quant à elle le départ de la 3e position avec Duncan Cameron au volant.

Après 4 périodes de Safety Car, la Ferrari n°55 de Spirit of Race mène la course et Matt Griffin ramène la voiture à domicile en première place offrant à Ferrari sa seconde victoire consécutive sur le tracé de Monza.

 

 

2019 : Fin de la domination de Ferrari

En 2019, la marque allemande, Porsche, remporte les 4 Heures de Monza, avec tout de même un petit goût d’Italie, Riccardo Pera et Matteo Cairoli étant au volant de la Porsche n°77 de Dempsey-Proton Racing aux côtés de Christian Ried. Le reste du podium est également très italien avec deux Ferrari et deux pilotes italiens aux 2e et 3e position. La Ferrari n°66 de JMW Motorsport et Matteo Cressoni et la Ferrari n°51 de Luzich Racing et Alessandro Pier Guidi, Champion du Monde d’Endurance en titre des pilotes GT.

Dès le début de la course, Christian Ried prend le départ en pole position au volant de la Porsche 911 RSR n°77.

Après 4 heures de lutte de haut vol, ponctuées par une entrée en piste du Safety Car, la Porsche n°77 de Dempsey-Proton Racing pilotée par Christian Ried, Riccardo Pera et Matteo Cairoli met fin à la domination de Ferrari en terre italienne et remporte sa 1ère victoire dans le Temple de la Vitesse. Ils terminent devant la Ferrari n°66 de JMW Motorsport (Matteo Cressoni, Wei Lu et Jeff Segal) et la Ferrari n°51 de Luzich Racing (Alessandro Pier Guidi, Fabien Lavergne et Niklas Nielsen).

 

Actualités liées

> Histoire d'une équipe : Proton Competition Le 12/05/2020 à 14:00

> L’ELMS et Monza : Matteo Cairoli nous parle de sa course à domicile Le 09/05/2020 à 12:00

> L’ELMS et Monza : Matt Griffin Le 07/05/2020 à 12:00

> A la maison avec Manuela Gostner Le 24/04/2020 à 12:00

> Rétrospective : les champions LMGTE au fil des années Le 05/03/2020 à 12:00

Prochaine session
Classement 2019
ELMS sur les réseaux sociaux