En partenariat avec :

Accueil / L’art d’être photographe officiel ELMS

Photo © JEP/ ELMS

L’art d’être photographe officiel ELMS

ELMS - 29/05/2020 - Jeff CARTER

Depuis 2017, Jakob Ebrey Photography (JEP) est le photographe officiel de l’European Le Mans Series (ELMS) et de la Michelin Le Mans Cup, ainsi que l’une des principales agences photographiques du Royaume-Uni en matière de sport automobile.

Fondée par Jakob Ebrey en 1999, l’agence JEP travaille pour les médias, constructeurs, équipes, pilotes, sponsors et fournisseurs, disposant d’un impressionnant portefeuille de clients.

Rencontre avec Jakob Ebrey, basé à Silverstone, qui évoque sa carrière et l’implication de JEP en ELMS et en Michelin Le Mans Cup.

 

Quand avez-vous commencé à photographier des voitures de course ?

Jakob Ebrey : C’était à Oulton Park, où j’allais avec mes parents voir des courses, et je suis devenu passionné très jeune. Je devais avoir sept ou huit ans quand j’ai commencé à faire des photos.

A l’origine, j’avais un Canon AE1, c’était un Reflex, et le développement et l’impression de la pellicule coûtaient très cher. J’avais un ou deux rouleaux par course, alors il ne fallait pas gaspiller la pellicule. J’essayais de prendre les meilleures photos possibles, ce qui m’a probablement aidé pour la suite de mon parcours.

Quand j’ai été un peu plus âgé, j’ai commencé à faire signer mes tirages par les pilotes pour faire une collection de mes photos préférées. J’ai encore aujourd’hui la plupart d’entre elles à la maison.

 

Quel fut votre premier travail en tant que photographe professionnel de sport automobile ?

Alors que je photographiais pour le plaisir, vers 16 ou 17 ans, certains de mes clichés ont commencé à être utilisés pour des programmes de courses et des journaux locaux, avec pour but d’en faire mon activité et de décrocher une accréditation presse.

 

Quand avez-vous commencé à travailler comme photographe professionnel ?

En 1996, j’ai commencé à travailler dans une agence du Royaume-Uni, John Colley Photography, dirigée par mon grand ami John Colley. J’ai passé mon A-Level (équivalent britannique du baccalauréat. Ndlr) un vendredi, j’ai passé un weekend tranquille et je suis allé travailler à plein temps chez John le lundi suivant. Je n’ai jamais arrêté depuis.

 

Sur quoi travailliez-vous à l’époque ?

Nous avons couvert le BTCC (Championnat Britannique des Voitures de Tourisme. Ndlr), le championnat britannique des rallyes et le GT britannique. A cette époque, nous travaillions pour des écuries, des sponsors et plusieurs médias, comme Autosport et Motorsport News, avec qui nous travaillons encore à ce jour.

 

Quand avez-vous créé Jakob Ebrey Photography ?

Alors que je travaillais avec John Colley, j’ai obtenu un prêt modique de 700 livres pour acheter quelques appareils et j’ai fait des photos à la fois pour moi et pour John Colley Photography.

 

Outre l’ELMS et la Michelin Le Mans Cup, sur quels autres championnats majeurs JEP travaille ?

Ces vingt dernières années, nous travaillons principalement, en tant qu’agence photo officielle, pour les championnats britanniques de Tourisme, Formule 3 et GT. Nous couvrons toujours le championnat britannique des rallyes, également en tant que photographes officiels. Au niveau international, nous avons des contrats avec plusieurs pilotes et écuries dans différents championnats : FIA WEC, Formule 1, WRC (Championnat du Monde des Rallyes. Ndlr), courses sur glace, rallycross… Nous faisons de tout !

Nous pratiquons aussi d’autres types de photos, il n’y a pas que le sport auto. Nous couvrons l’automobile au sens large, comme les essais route des constructeurs et des magazines, ou encore des Track Days pour les organisateurs et les constructeurs. Nous avons également été missionnés par l’équipe britannique de football à l’époque où elle avait Vauxhall comme sponsor. Nous avons ainsi couvert ses matches internationaux à domicile pendant huit ans.

 

Qui constitue l’équipe de JEP ?

Nous avons une équipe assez large. Certains sont à plein temps, d’autres travaillent au coup par coup, nous aimons faire un roulement au sein de l’équipe pour disposer d’une gamme d’images différentes pour nos clients. Dans l’équipe, il y a :

Mike Hoyer, c’est le photographe principal de JEP, il adore les grandes photos de groupe. Mike est chez JEP depuis dix ans ;

Amy Bowden-Rooke s’occupe de la partie administrative. C’est la personne la plus importante de JEP, car elle organise tout ce que nous faisons ;

Peter May, également connu dans tout le paddock sous le nom de Pedro ! Il couvre l’ELMS, la Michelin Le Mans Cup et aussi le WEC pour JEP et Dailysportcar ;

James Roberts, membre brillant de l’équipe JEP sur les courses et pilote à ses heures ;

Matt Sayle, autre membre éminent de l’équipe JEP sur les courses, qui compte bien disputer un jour le Tourist Trophy de l’Ile de Man sur sa propre moto !

Stephen Fisher, tout nouveau membre de JEP, et déjà incroyablement enthousiaste malgré les hallebardes qui sont tombées sur Monza lors de la course ELMS de l’an dernier !

 

Quels aspects préférez-vous dans votre activité d’agence photo officielle de l’ELMS et de la Michelin Le Mans Cup ?

J’adore le planning des courses. Cela assure qu’en tant que photographes officiels, nous soyons aux bons endroits pour couvrir tous les desiderata des clients. Nous devons travailler là où le soleil se lève et se couche, faire le parc fermé, les podiums, et être sûrs de faire les photos de l’arrivée, c’est-à-dire non seulement les vainqueurs du général mais aussi les vainqueurs de catégorie. J’aime quand tout a bien fonctionné pour le client, tout spécialement les photos de groupe des voitures et des pilotes.

Nous devons également nous assurer d’être réactifs en cas de changement pendant la course.

Le planning est un aspect que certains photographes ont tendance à oublier ou sur le quel ils ne passent pas beaucoup de temps parce que ce n’est pas ce qu’il y a de plus « chic ». Chez nous, à JEP, le planning est aussi important que les prises de vue. Il y a un vieux dicton que John Colley m’a longtemps martelé, il disait (en version édulcorée pour le public ELMS) « si ta préparation est ratée, prépare-toi à rater ton coup ». C’est une sorte de mantra avec lequel je vis encore aujourd’hui.

 

Auriez-vous des incidents drôles ou insolites survenus lors de votre travail sur les circuits à nous raconter ?

Il y en a eu beaucoup au fil des années qui, sur le moment, nous ont causé des problèmes, mais aujourd’hui, avec le recul, on peut en rire.

Il y a environ deux ans, en ELMS sur le Circuit Paul Ricard, je faisais la photo de groupe des voitures et la nacelle télescopique s’est bloquée, je me suis retrouvé coincé à dix mètres de hauteur pendant une demi-heure.

Une autre fois, lors du Rallye de Monte Carlo, il y a quelques années, j’ai perdu mon sac photo, car il était camouflé contre les roches et les broussailles où nous nous étions postés pour faire nos prises de vue. C’était un sac de toile marron que j’avais posé par terre pour prendre mes photos. Je m’en suis éloigné, et quand j’ai commencé à le chercher, je ne le voyais plus car il se confondait avec les rochers sur lesquels nous nous trouvions. Mais nous avons fini par le retrouver.

 

Comment gérez-vous le confinement lié au Covid19 ?

Ça a été incroyablement étrange de mettre un frein à la saison avant même que nous ayons commencé. J’y ai trouvé une nouvelle forme de respect pour les professeurs, ayant dû faire moi-même la classe à domicile pour mes deux enfants tout en gérant le travail. Nous disposons de grosses archives qui avaient besoin d’être triées et ça m’a beaucoup occupé. Nous avons fait aussi des photos eSports pour certains clients, ce qui est très différent de la photographie « normale » en bord de piste. Les principaux avantages étant un temps de déplacement beaucoup plus facile, et si je manque un accident, je peux revenir en arrière pour voir l’action.

 

Qu’est-ce qui vous rend le plus impatient pour la reprise de l’ELMS ?

Retrouver toute la famille European Le Mans Series !

Actualités liées

> Les 4 Heures du Castellet: 1ère manche de la saison 2020! Le 01/07/2020 à 15:37

> Saison 2020: J-20 Le 29/06/2020 à 17:00

> Graff: prêts pour le lancement de la saison Le 27/06/2020 à 09:28

> Que s'est il passé cette semaine sur la planète ELMS? Le 26/06/2020 à 17:00

> Mon circuit favori Le 25/06/2020 à 18:18

Prochaine session
Classement 2019
ELMS sur les réseaux sociaux