En partenariat avec :

Accueil / A la maison avec Manuela Gostner

Photo © JEP/ ELMS

A la maison avec Manuela Gostner

LM GTE - 24/04/2020 - Sophie LIGER

Manuela Gostner, pilote de la Ferrari F488 GTE EVO n°83 d’Iron Lynx nous raconte comment elle vit le confinement depuis ces dernières semaines.

Où êtes-vous confiné depuis plusieurs semaines ?
Je suis chez moi à Caldaro en Italie. C’est un petit village au cœur des Alpes. C’est à seulement 300km de Milan mais c’est un endroit beaucoup plus sûr. Je vis dans une maison en dehors du village, près de la forêt avec un assez grand jardin. Je suis assez chanceuse d’avoir autant d’espace pour bouger même si je ne peux aller nulle part.

 

Comment occupez-vous vos journées à la maison ?
J’ai deux filles de 12 et 8 ans ainsi que deux chiens, je dois donc m’en occuper. J’essaie aussi de m’entrainer un peu. Les écoles sont fermées donc je dois faire l’institutrice la plupart du temps. Mais je dois dire qu’il y a certains aspects que j’apprécie à être à la maison. J’ai le temps de me concentrer sur des choses que je n’ai pas l’habitude de faire comme lire, trier mes photos, faire le nouveau design de mon casque, profiter de mes enfants… Bien sur la course automobile me manque, tout comme travailler et prendre un « Aperitivo » avec mes amis !

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Manu Gostner (@manuelagostner) le

 

Comment faites-vous pour rester en forme en attendant le début de la saison ?
J’ai acheté quelques équipements de fitness et j’ai également un vélo stationnaire chez moi pour m’entrainer. J’ai un coach qui me donne des conseils de chez lui et m’indique quels exercices faire. J’aime faire du sport et être en forme. Mais mon plus gros défi à la maison n’est pas de m’entrainer mais de ne pas trop manger ! Avec tout ce temps libre je fais beaucoup de gâteaux et de plats délicieux !

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Manu Gostner (@manuelagostner) le

 

Qu’avez-vous appris depuis le début du confinement ?
Je pense beaucoup à la manière dont nous prenons les choses pour acquises. La prochaine fois que j’irais boire un verre de vin avec mes amis, que je prendrais ma Triumph Bonneville dans la montagne ou que je me rendrais sur une manche ELMS avec les IronDames, je le ferais autrement, j’aurais conscience de ma chance.

Prochaine session
Classement 2019
ELMS sur les réseaux sociaux