En partenariat avec :

Accueil / Présentation / Historique
Consulter l'historique de l'année

ELMS 2019, la rétrospective

ELMS 2019, la rétrospective
Les rebondissements n’ont pas manqué cette saison sur six des plus grands circuits européens dont Barcelone, intégré au calendrier pour la première fois en 10 ans. Au total, 41 voitures étaient engagées dans les trois catégories, le plateau LMP2 séduisant – hors 24 Heures du Mans – plus de concurrents que jamais. Cette saison 2019 a débuté au Castellet, avec les essais officiels et la manche d’ouverture de 4 heures. La course de Monza a eu lieu en mai et a été suivie de deux mois de pause, certaines écuries disputant en juin les 24 Heures du Mans. L’ELMS reprenait son cours en juillet à Barcelone, suivi de Silverstone et Spa-Francorchamps, avant la clôture de la saison à Portimão en octobre.

LMP2 : IDEC Sport titré chez les équipes
Après trois saisons achevées par G-Drive Racing en tête des classements des équipes et des pilotes, c’est cette année l’écurie française IDEC Sport qui décroche ces deux couronnes. Memo Rojas, Paul-Loup Chatin et Paul Lafargue devancent de seulement 4 points leurs adversaires de G-Drive Racing Roman Rusinov et Job van Uitert.

Avec 18 engagés de très haute volée en catégorie LMP2, achever cette saison 2019 aux avant-postes est toujours un gros défi pour chaque équipe. Quatre équipes se sont imposées cette année – DragonSpeed, G-Drive Racing, United Autosports et IDEC Sport – tandis que Cool Racing, Graff et Duqueine Engineering ont également terminé au moins une fois sur le podium.

Cinq écuries différentes se sont élancées depuis la pole position en 2019 : après G-Drive Racing, Cool Racing, IDEC Sport et DragonSpeed lors des quatre premières manches, United Autosports s’est adjugé les deux dernières pôles de la saison à Spa-Francorchamps et Portimão.

LMP3 : une saison riche en coups de théâtre
Cette année encore, la catégorie LMP3 a offert un large plateau et les rebondissements n’ont pas manqué. La grille était composée de 14 voitures et le haut niveau des engagés a été confirmé par des courses riche en rebondissements sur les six circuits du calendrier 2019, pour le plus grand plaisir des fans dans les tribunes et à domicile.

Les titres Equipes et Pilotes a été remporté par Eurointernational et son duo Mikkel Jensen/Jens Petersen après une saison qui a pris la forme d’une longue bataille avec la Ligier de Nigel Moore et Martin Hippe (Inter Europol Competition).

Quatre équipes ont remporté au moins une victoire en 2019 – Ultimate, Eurointernational, Inter Europol Competition et 360 Racing – tandis que United Autosports et Nielsen Racing sont également montés sur le podium.

La Norma M30 a dominé la chasse à la pole position avec Realteam Racing, Oregon Team et M Racing, qui se sont adjugé le point supplémentaire attribué à cette performance. La seule pole d’un châssis Ligier est l’œuvre de Mikkel Jensen (Eurointernational) à Barcelone.

LMGTE: Première saison et premier titre pour Luzich Racing
Avec quatre victoires en six courses, Luzich Racing a littéralement fait main basse sur l’ELMS. L’écurie suisse effectuait cette année ses débuts dans cette compétition avec un solide équipage constitué de Nicklas Nielsen, de Fabien Lavergne, et du Champion du Monde d’Endurance FIA 2017 des Pilotes GT Alessandro Pier Guidi.

Si le plateau LMGTE ne comptait que huit engagés (cinq Ferrari 488 GTE et trois Porsche 911 RSR), chacun d’entre eux était susceptible de jouer la victoire.

La Ferrari de Luzich Racing s’est imposée à quatre reprises, tandis que la Porsche n°77 (Dempsey-Proton Racing) et 88 (Proton Competition) ont signé une victoire chacune. JMW Motorsport, Kessel Racing, Spirit of Race et Ebimotors sont toutes montées sur le podium au fil de cette saison 2019. Les six pole positions en jeu se sont partagées entre Kessel Racing, Dempsey-Proton Racing et Proton Competition.

La catégorie LMGTE a vu la présence du premier équipage 100 % féminin, avec au volant de la Ferrari n°83 de Kessel Racing Rahel Frey, Manuela Gostner et Michelle Gatting. Elles signent deux deuxièmes places et terminent quatrièmes du classement général final.

Classement 2019
Teams LMP2
  • 1 - Idec Sport (105pts)
  • 2 - G-Drive Racing (101pts)
  • 3 - Graff (83pts)
  • 4 - United Autosports (71pts)
  • 5 - DragonSpeed (48pts)
  • 6 - Duqueine Engineering (45pts)
  • 7 - Cool Racing (44.5pts)
  • 8 - United Autosports (37.5pts)
  • 9 - Algarve Pro Racing (28pts)
  • 10 - Panis Barthez Competition (20pts)
  • 11 - Panis Barthez Competition (19.5pts)
  • 12 - RLR MSport (5.5pts)
  • 13 - Algarve Pro Racing (4.5pts)
  • 14 - High Class Racing (4pts)
  • 15 - BHK Motorsport (4pts)
  • 16 - Carlin (3pts)
  • 17 - Inter Europol Competition (2pts)
  • 18 - Idec Sport (2pts)
  • 19 - Cetilar R. Villorba Corse (0pts)
Tous les classements
Prochaine session
Classement 2019
Retrouvez nous sur...