La prochaine course arrive

Course - Sun, 03 Jul 2022 11:30:00 +0200

00

00

00

00

Ma zone
2020 . 07 . 19

Le Castellet : United Autosports remporte la première victoire de la saison 2020

JEP

L’ORECA n°32 de United Autosports s’est adjugée la première victoire de la saison European Le Mans Series (ELMS) 2020, Job van Uitert a reçu le drapeau à damier à l’issue de 4 heures de courses intenses au Castellet. 

L’autre ORECA de United Autosports, aux mains de Phil Hanson (n°22) était en tête mais une crevaison à l’avant gauche a fait rétrograder le Britannique en quatrième position. Au volant de l’ORECA n°39 de Graff, Thomas Laurent franchit la ligne d’arrivée en deuxième position. Nyck de Vries complète ce podium provisoire avec l’Aurus 01 n°26 de G-Drive Racing.

Sous un beau soleil et une température de 24 degrés, les 4 Heures du Castellet donnent le coup d’envoi de la saison ELMS 2020. Parti de la pole position, Phil Hanson emmène les 35 voitures dans le premier virage, poursuivi par Mikkel Jensen (Aurus n°26) et par la seconde ORECA United Autosports, pilotée par Will Owen (n°32).

L’Aurus se montre pressante dans les rétroviseurs de Hanson : Jensen tente de trouver l’ouverture pour s’installer en tête mais le Danois doit composer avec l’ORECA n°32 à ses trousses. Les trois voitures se tiennent en une seconde et demie à la fin du premier tour.

Derrière ce trio de tête, l’ORECA n°28 de Paul Lafargue (IDEC Sport) emmène un peloton compact de quatre voitures. Mais la course des champions en titre de la catégorie LMP2 tourne au cauchemar lorsque la voiture ralentit dans le virage de Signes et rejoint péniblement son stand, en proie à un souci électrique.

Dans le top 3, Owen parvient à prendre le meilleur sur Jensen dans la ligne droite du Mistral pour le gain de la deuxième place. C’est alors un doublé United Autosports en tête et Owen revient sur son compagnon d’écurie.

La première salve d’arrêt au stand survient après 40 minutes. Jensen est relayé par Roman Rusinov sur l’Aurus n°26, tandis que Will Owen et Phil Hanson restent au volant de leur voiture respective. Lors de leur retour en piste, l’ORECA n°32 précède de 6 secondes la n°22 et Rusinov est à 13 secondes de Phil Hanson.

L’ORECA n°24 de l’ancien champion LMP2 Jon Lancaster (Algarve Pro Racing) et celle d’Alexandre Cougnaud (Graff, n°39) occupent respectivement les quatrième et cinquième positions. Mais Lancaster doit à nouveau s’arrêter après avoir explosé son pneu avant gauche. Cougnaud passe donc en quatrième position, à 10 secondes de Rusinov.

La Ferrari n°55 de Duncan Cameron (Spirit of Race) heurte les barrières à Signes après un choc avec l’ORECA n°30 de Konstantin Tereschenko (Duqueine Team). L’écurie française présente par la suite ses excuses pour cet incident. Une neutralisation Full Course Yellow est alors instaurée pour évacuer la Ferrari endommagée et l’ORECA rentre au stand.

Will Owen tire parti de ce Full Course Yellow pour s’arrêter et passer à Alex Brundle le volant de l’ORECA n°32, tout comme son compagnon d’écurie de la n°22 Phil Hanson, relayé par Filipe Albuquerque.

Après cinq minutes de neutralisation, les feux verts relancent la course et Alex Brundle creuse rapidement un écart de 15 secondes, tandis que Rusinov et Albuquerque sont à la lutte pour la deuxième place, avant que l’Aurus n°26 ne s’arrête pour un ravitaillement en carburant et un changement de pilote qui voit le Silver Mikkel Jensen reprendre le volant. L’ORECA n°39 de Graff prend la troisième place, mais à 70 secondes de l’ORECA n°32 de tête.

Revenu en piste avec des pneus frais, Jensen signe le tour le plus rapide en course dans sa course-poursuite pour réduire l’écart sur les leaders. Mais le Safety Car entre en piste après que l’ORECA n°31 de Julien Canal (Panis Racing) soit soudainement partie à gauche dans le dernier virage et ait heurté le mur de pneus, à la suite de ce qui semble être une défaillance de suspension. Le pilote français est indemne mais les commissaires doivent évacuer la voiture.

Après un quart d’heure sous Safety Car, la course reprend ses droits. L’avance de Brundle en tête sur Albuquerque est réduite à moins de 2 secondes. Les deux ORECA de United Autosports sont suivies de James Allen (Graff, n°39) et d’André Negrao, revenu en quatrième position au volant de l’ORECA n°50 de Richard Mille Racing Team.

Will Owen reprend le volant de la voiture de tête lors de la série suivante d’arrêts au stand. Filipe Albuquerque reste à bord de la n°22 et ressort des stands à 6 dixièmes de son compagnon d’écurie. Le Portugais catégorisé Platinum tente de passer le Silver britannique, mais Owen ne perd ni son sang-froid ni sa position de leader, et parvient même à recreuser l’écart alors que les deux leaders se faufilent dans le trafic.

Lors des arrêts suivants, Owen est toujours au commandement et se voit relayé par Job van Uitert, tandis que Phil Hanson reprend le volant de la n°22 pour la fin de la course. Nyck de Vries s’installe dans le cockpit de l’Aurus n°26 de G-Drive Racing, Et la lutte à trois reprend pour la victoire.

Phil Hanson prend la tête, alors que van Uitert et de Vries sont en bagarre pour la deuxième place, les deux Néerlandais se retrouvant côte à côte dans la ligne droite du Mistral. La deuxième tentative de Vries est la bonne à l’entrée de Signes, et il se lance à la poursuite de Hanson. Deux tours plus tard, Nyck de Vries prend le commandement, mais le cède rapidement lorsqu’il doit rentrer au stand pour un ravitaillement en carburant.

Au volant de l’ORECA n°39 de Graff, Thomas Laurent est quatrième devant l’ORECA n°20 d’Anders Fjordbach (High Class Racing), l’ORECA n°50 de Tatiana Calderon (Richard Mille Racing Team) et l’ORECA n°37 de Nico Lapierre (Cool Racing). Ce dernier passe Calderon pour le gain de la cinquième place et se lance à la poursuite de Fjordbach.

Lors de la dernière série d’arrêts au stand, Hanson ressort en tête avec 7 secondes d’avance sur van Uitert, lui-même suivi de près par Nyck de Vries. Ce dernier double son compatriote mais doit une fois encore effectuer son dernier ravitaillement et reprend la piste en quatrième position.

Phil Hanson semble sur le point de remporter la course, mais une crevaison ralentit l’ORECA n°22 de United Autosports et contraint le Britannique à rejoindre la voie des stands. Van Uitert est nouveau leader, avec 6 secondes d’avance sur l’ORECA n°39 et 32 sur l’Aurus n°26.

C’est dans cet ordre que le top 3 franchit la ligne d’arrivée. Mais l’ORECA n°39 de Graff se voit pénalisée de trois tours pour non-respect du temps de conduite de son pilote Silver Alexandre Cougnaud, ce qui permet à l’équipage de l’ORECA n°32 de United Autosports de grimper sur la troisième marche du podium.

CLIQUEZ ICI pour les résultats des 4 Heures du Castellet.

La prochaine course arrive

00

00

00

00

Ma zone
  • Essais Libres 1
  • Test collectif - pilote bronze
  • Essais Libres 2
  • Qualifications - LMGTE
  • Qualifications - LMP3
  • Qualifications - LMP2
  • Course