La prochaine course arrive

Course - Thu, 20 Apr 2023 00:00:00 +0200

00

00

00

00

Ma zone
2022 . 11 . 09

Troisième titre LMGTE en cinq ans pour Proton Competition

Depuis 2016, Proton Competition est régulièrement candidat au titre. L'écurie allemande s'est placée dans le top 4 des sept saisons disputées jusqu'alors, pour trois titres, en 2018, 2020 et le dernier en 2022 grâce à Gianmaria Bruni, Christian Ried et Lorenzo Ferrari.

Cette saison, la compétition a été telle que les six courses ont été remportées par six voitures différentes. La Porsche 911 RSR-19 n°77 de Proton Competition s’est imposée aux 4 Heures de Barcelone, et a terminé deuxième au Castellet et à Monza.

Les titres 2022 ont donc été attribués lors de la dernière course au Portugal. Si trois équipes (Proton Competition, Kessel Racing et Iron Lynx) étaient à la lutte pour le titre, pas moins de huit voitures s’affrontaient pour la dernière des trois invitations pour les 24 Heures du Mans 2023.

A l’issue de la sixième et dernière course de la saison, Proton Competition s’est adjugé les titres LMGTE de l’ELMS 2022 pour seulement quatre points. L’écurie allemande sera rejointe l’an prochain par Kessel Racing et Iron Lynx sur la grille de départ des 24 Heures du Mans.

LE CASTELLET

Après une course marquée par trois Safety Car et deux Full Course Yellow, Proton Competition signe un double podium mais voit la victoire lui échapper pour une poignée de centièmes.

La Ferrari 488 GTE EVO n°32 de Rinaldi Racing a remporté la première victoire de la saison. Nico Varrone a résisté dans les derniers tours aux attaques d’un Gianmaria Bruni très incisif au volant de la Porsche 911 RSR-19 n°77 de Proton Competition. Les deux voitures ont abordé côte à côte le dernier virage et l’Argentin a reçu le drapeau à damier de la victoire pour seulement 0’’120, le plus faible écart jamais enregistré en ELMS.

L’autre Porsche de Proton Competition (n°93) a terminé troisième et offert à l’écurie allemande son premier double podium depuis les 4 Heures de Portimão 2018.

IMOLA

Les 4 Heures d’Imola ont ont été marquées par l'abandon de la Porsche n°77 après seulement 11 tours couverts ; le seul de la saison.

MONZA

Proton Competition a su rebondir à Monza en signant un nouveau podium, tandis que Christian Ried a inscrit le point supplémentaire attribué à la pole position.

Les champions en titre d’Iron Lynx ont été les premiers des douze concurrents LMGTE à franchir la ligne d’arrivée. Au volant de la Ferrari 488 GTE EVO n°60, Davide Rigon a signé une belle remontée pour s’imposer à domicile.

BARCELONE

C’est en Espagne que la Porsche n°77 de Proton Competition a signé son unique victoire de la saison.

En début de course, le top 4 de la catégorie LMGTE Pro est à la lutte, avec comme leader la n°77. Sur l’autre Porsche, la n°93 de Proton Competition, Michael Fassbender était deuxième jusqu’à ce que la Ferrari n°66 de Giacomo Petrobelli (JMW Motorsport) comble l’écart et envoie la Porsche en tête-à-queue. La Ferrari n°66 a été pénalisée d’un drive-through (passage obligatoire à vitesse réduite par la voie des stands) pendant la troisième heure de course pour cet incident.

A mi-parcours, la Porsche n°77 avait rétrogradé en quatrième position, mais pendant la dernière heure, Gimmi Bruni a ramené la voiture en tête du plateau LMGTE et franchi la ligne d’arrivée avec 14’’3 secondes d’avance sur la Ferrari 488 n°55 de David Perel (Spirit of Race).

SPA-FRANCORCHAMPS

Avec le Success Ballast embarqué en Belgique après sa victoire en Espagne, la Porsche n°77 a terminé cinquième des 4 Heures de Spa-Francorchamps après une course sans histoire, à un tour de la Ferrari victorieuse n°57 de Kessel Racing. Proton Competition allait donc rallier Portimão avec une avance de 9 points sur cette voiture.

PORTIMÃO

Les calculettes étaient de sortie pour la dernière course de la saison au Portugal, pour les différents scénarios et points nécessaires pour la Porsche n°77 de Proton Competition, ainsi que les Ferrari n°57 (Kessel Racing) et 60 (Iron Lynx), toutes trois en lice pour les titres ELMS 2022.

A l’issue d’une course à rebondissements, c’est une première victoire historique pour l’équipage entièrement féminin de la Ferrari n°86 des Iron Dames. Sur la Ferrari n°57, Mikkel Jensen a terminé troisième derrière l’Aston Martin n°69 d’Oman Racing with TF Sport, mais la Porsche n°77 de Lorenzo Ferrari a rallié l’arrivée en cinquième position. Un classement suffisant pour lui, Christian Ried et Gianmaria Bruni pour être sacrés champions LMGTE de la saison 2022 de l'ELMS, tout comme Proton Competition chez les équipes.

Les trois invitations pour les 24 Heures du Mans 2023 ont donc été attribuées à Proton Competition et Kessel Racing. Grâce à sa victoire lors de cette dernière course de la saison, la Ferrari n°83 d’Iron Lynx a délogé la n°60 de la troisième place.

CLIQUEZ ICI pour le classement général final de l’ELMS 2022.

La prochaine course arrive

00

00

00

00

Ma zone