La prochaine course arrive

Course - Sat, 10 Jul 2021 00:00:00 +0200

00

00

00

00

Ma zone
2021 . 06 . 06

Le Castellet : première victoire ELMS 2021 pour G-Drive Racing

L’Aurus 01-Gibson n°26 de G-Drive Racing a signé une victoire méritée aux 4 Heures du Castellet, qui est aussi la première de la saison pour l’équipe russe, en même temps que la première sur le Circuit Paul Ricard.

Roman Rusinov, Franco Colapinto et Nyck de Vries ont dû batailler dur pour ce succès, de Vries a reçu le drapeau à damier avec seulement 6’’3 secondes d’avance sur l’Oreca n°22 de Tom Gamble (United Autosports).

La victoire en LMP2 Pro-Am est revenu à l’Oreca n°34 de Racing Team Turkey, avec sur la ligne d’arrivée la sixième place du général pour Harry Tincknell.

  1. Grâce à la performance de Nyck de Vries en qualifications le samedi après-midi, Roman Rusinov s’élance en tête du plateau. Le Russe doit défendre cette position face à l’Oreca n°22 de Phil Hanson (United Autosports), ce qui permet à l’Oreca n°41 de Yifei Ye (Orlen Team WRT) de prendre la tête.
  2. Au volant de l’Oreca n°28 d’Idec Sport, Paul Lafargue réussit un bon départ, passant de la sixième à la troisième position devant l’Oreca n°37 d’Antonin Borga (Cool Racing).
  3. Dans les trente première minutes de course, l’Oreca n°41 creuse un écart de dix secondes sur l’Aurus n°26, et Rusinov fait de même sur Hanson. Ce dernier est serré de près par les poursuivants du groupe de tête Paul Lafargue, Antonin Borga, ainsi que Will Stevens sur l’Oreca n°65 de Panis Racing.
  4. Parti du fond de grille au volant de l’Aurus n°25 de G-Drive Racing, Roberto Merhi remonte en une demi-heure jusqu’en neuvième position.
  5. Au 21e tour, Borga passe Lafargue pour le gain de la quatrième position, puis c’est au tour de Stevens de réussir la même manœuvre sur l’Oreca n°28 pour la cinquième place.
  6. Au 22e passage, une neutralisation Full Couse Yellow est instaurée lorsque la Ligier n°18, arrêtée sur la piste, doit être évacuée. Cinq minutes plus tard, les feux verts relancent la course non sans que la plupart des leaders en ait profité pour s’arrêter au stand, certains d’entre eux opérant même un changement de pilote.
  1. Yifei Ye reste au volant de l’Oreca n°41 et compte dix secondes d’avance sur l’Aurus n°26, maintenant pilotée par Franco Colapinto.
  2. Au bout d’une heure, le Safety Car est déployé à la suite de l’arrêt sur la piste de la Ligier n°13 d’Inter Europol Competition, victime d’un contact avec la Ferrari n°60 d’Iron Lynx.
  3. Le Safety Car reste en piste pendant quatorze minutes, avant que la course ne soit relancée.
  4. La salve suivante d’arrêts au stand voit l’Oreca n°22, aux mains de Jonathan Aberdein, s’installer en tête lorsque les leaders s’arrêtent. Le Sud-Africain reste encore en piste pendant dix minutes avant de stopper à son tour et de passer le volant à Tom Gamble.
  5. L’Aurus n°26 perd un peu de temps au stand et quelques positions sur la tête de course.
  6. Robert Kubica est maintenant en tête sur l’Oreca n°41, devant l’Oreca n°30 de Rene Binder (Duqueine Team) et Julien Canal sur l’Oreca n°65. Nico Jamin et Tom Gamble sont respectivement quatrième et cinquième sur les Oreca n°32 et 22 de United Autosports.
  7. Ces positions restent figées lors des vingt minutes qui suivent, lorsque Gamble remonte en troisième position puis en tête à la faveur des arrêts au stand suivants.
  8. Gamble est leader devant l’Oreca n°32 de Job van Uitert et l’Aurus n°26 de Nyck de Vries, qui ressortent des stands l’une derrière l’autre, précédant l’Oreca n°41 de Louis Deletraz.
  9. Quand Tom Gamble s’arrête, van Uitert passe en tête mais est rattrapé par de Vries. Les deux Néerlandais sont à la lutte plusieurs tours durant, mais van Uitert ne parvient pas à retenir très longtemps de Vries, qui s’installe au commandement.
  10. Deletraz doit observer cinq secondes d’arrêt supplémentaires lors de son passage suivant au stand. L’équipe leader du classement général rétrograde alors en cinquième position.
  11. Sur l’Oreca n°34 de Racing Team Turkey, Charlie Eastwood progresse dans la hiérarchie. A cinquante minutes de l’arrivée, il prend le meilleur sur l’Oreca n°37 de Cool Racing pour la tête du classement Pro-Am (sixième du général). Harry Tincknell le relaie au volant et conserve jusqu’au drapeau à damier cette position synonyme de victoire en Pro-Am.
  1. A 45 minutes de l’arrivée, un deuxième Full Course Yellow est instauré à la suite d’un incendie sur la Ligier n°20 de Team Virage. De Vries et Gamble en profitent pour passer au stand. De Vries en ressort avec 0’’9 d’avance sur Gamble. S’ensuit alors une bataille entre les deux voitures pour la tête de course.
  2. De Vries parvient à distancer Gamble et reçoit finalement le drapeau à damier avec 6’’3 secondes de marge. Troisième, Job van Uitert franchit la ligne d’arrivée à 14 secondes de son compagnon d’écurie, offrant ainsi un deuxième podium à United Autosports sur cette course. Duqueine Team termine quatrième devant Orlen Team WRT, qui complète ce top 5.
  3. Avant de se rendre à Monza, Robert Kubica, Yifei Ye et Louis Deletraz restent leaders du classement général avec 60 points, mais ne comptent que trois unités d’avance sur Roman Rusinov, Franco Colapinto et Nyck de Vries, le trio de l’Aurus 01 n°26 de G-Drive Racing.

Quatrième manche de l’European Le Mans Series 2021, les 4 Heures de Monza auront lieu le dimanche 11 juillet.

CLIQUEZ ICI pour les résultats des 4 Heures du Castellet.

La prochaine course arrive

00

00

00

00

Ma zone