En partenariat avec :

Accueil / Un arrêt aux stands…comment ça marche ?

Un arrêt aux stands…comment ça marche ?

ELMS - 06/07/2017 - Sophie LIGER

Photo © Jakob Ebrey Photography

Lors d’une course d’endurance, les arrêts aux stands (pitstop) sont un des éléments qui peuvent vous faire gagner ou perdre une course. Plus l’arrêt est court, plus vite vous retournez en piste.

C’est également une question de stratégie, chaque équipe sait à l’avance quand aura lieu leurs pitstops quand ils vont changer de pilote… S’arrêter ou non aux stands à un moment donné de la course peut être décisif.

Lors d’une course ELMS qui dure 4 heures, le premier arrêt aux stands arrive en général après 45 minutes de course afin d’effectuer les premiers ravitaillements et changements (pneus, pilote…)

Selon le règlement tous les mécaniciens ne peuvent pas intervenir en même temps sur la voiture lors d’un pitstop. Par exemple, vous ne pouvez pas procéder au ravitaillement et changer les quatre pneus en même temps. Un membre de l’équipe est responsable de l’essence, une fois le plein effectué trois autres mécaniciens peuvent intervenir pour changer les pneus.

Pendant le ravitaillement, les mécaniciens sont autorisés à nettoyer le parebrise, les rétroviseurs, les phares et effectuer des opérations à l’intérieur du cockpit comme venir en aide au pilote. Toutes les personnes ayant un rôle pendant l’arrêt aux stands doivent porter un brassard vert.

Seulement une fois la voiture arrêtée devant son box, le pilote peut retirer son harnais de sécurité, éteindre les phares, le moteur et ouvrir sa portière. Avant de quitter son stand, le pilote doit obligatoirement fixer son harnais et allumer ses phares.

Chaque arrêt aux stands est contrôlé par un commissaire de stands afin de s’assurer qu’aucune infraction au règlement n’est commise. Si infraction il y a celle-ci est reportée aux Stewards de la course qui décident de la sanction comme un stop & go par exemple.

Quand la voiture est à l’intérieur de son stand pour n’importe quelle raison, il n’y a pas de restriction sur le nombre de personne pouvant intervenir.

La vitesse maximum autorisée dans la voix des stands est de 60km/h et des pénalités peuvent être infligées aux pilotes ne respectant pas cette vitesse.

Vous savez désormais tout sur la « danse » qu’effectue les mécaniciens pendant les arrêts aux stands !

Prochaine course

TESTS CASTELLET

10 Avril

Classement 2017
ELMS sur les réseaux sociaux